logo site
Territoire et mémoire du Sillon et d’Estuaire
“Pas de savoir sans critique du savoir et sans savoir critique” Henri Lefebvre

Version n°4 du site de Jean-Yves Martin historien & géographe en périurbain nantais

logo article ou rubrique
Le Couvent des Cordeliers de Savenay 1419-2019
Archéologie, mémoire et histoire d’un patrimoine

A paraître le 15 juin 2019

Article mis en ligne le 10 avril 2019

par Jean-Yves Martin

DESCRIPTIF - 250 pages, 102 illustrations (photos, cartes postales, plans, estampes, facsimilés)
Préface de Danièle Sallenave de l’Académie française
Postface d’André Klein, Maire de Savenay
Sommaire : 4 parties, 8 Chapitres et annexes (bibliographie, chronologie, index).
Coauteurs : Jean-Yves Martin (coordinateur), Yannick Boucaud, Odette et Paul Guibert, Fabien Le Roux (INRAP), Ronan Pérennès, Alice Prissard
Editeur : Le Petit Pavé (Angers) www.petitpave.fr

Le travail pour le présent livre a été engagé, il y a plus d’un an, en octobre 2017, à la demande de Monsieur le maire de Savenay, André Klein, et coordonné depuis par Jean-Yves Martin, avec l’appui, mais dans la plus totale indépendance éditoriale, des services municipaux (travaux et communication).

L’équipe de rédaction

L’équipe de rédaction de cet ouvrage a été constituée d’érudits locaux et de professionnels de l’histoire à partir du groupe de l’AHLS (Association d’Histoire du Lycée de Savenay) qui a précédemment travaillé sur l’histoire des bâtiments du lycée Jacques Prévert, ex-École Normale, dont le livre « Savenay : Jeune lycée, vieux murs 1912-2012 » (AHLS, 2012) a obtenu le prix d’histoire de la société Académique de Nantes et de la Loire Atlantique en 2013. Elle était alors composée de Yannick Boucaud, président de l’association, Odette et Paul Guibert, également membres des Amis de l’Histoire de Savenay, Jean-Yves Martin et Ronan Pérennès, l’un fondateur du premier groupe d’histoire locale à Savenay, en 1985, le second initiateur de l’AHLS en 2007.

Pour travailler, cette fois, sur l’histoire du Couvent des Cordeliers de Savenay, elle s’est assurée le concours de nouvelles compétences : celles d’Alice Prissard, ancienne directrice des services de la mairie de Savenay, meilleure connaisseuse des dossiers savenaisiens récents, et celles de Fabien Le Roux qui a conduit les recherches archéologiques de l’INRAP sur le site du couvent en 2017 et dirigé la rédaction du rapport à ce sujet (INRAP, 2017).

L’équipe ainsi constituée sur cet objectif précis et unique a pris le nom de Groupe Ad’hoc 2019, atelier d’historiens pour un ouvrage sur le couvent en 2019. Ses membres sont donc les suivant(e)s :

  • Yannick Boucaud, AHLS (Association d’histoire du lycée de Savenay)
  • Odette Guibert, AHLS et Amis de l’Histoire de Savenay
  • Paul Guibert, AHLS et Amis de l’Histoire de Savenay
  • Fabien Le Roux, archéologue, responsable scientifique des fouilles de l’INRAP en 2017
  • Jean-Yves Martin [coordinateur], agrégé d’histoire et géographie, AREMORS et AHLS
  • Ronan Pérennès, professeur certifié, AHLS et Amis de la Forge de Moisdon-la-Rivière
  • Alice Prissard, ancienne secrétaire générale des services de la ville de Savenay

Préface de Danièle SALLENAVE de l’Académie française

Extraits :

« La distinction entre histoire locale et histoire nationale a-t-elle véritablement du sens ? Il n’y a pas d’événement de portée nationale qui ne soit incarné dans la vie et l’action d’un territoire et de ses habitants, il n’y a pas d’événement local qui n’ait à sa manière une répercussion sur la « grande » histoire. Un peu partout en France des monuments en attestent : c’est le cas à Savenay du couvent des Cordeliers, aujourd’hui heureusement restauré. De sa fondation à nos jours, il est comme une leçon à livre ouvert des bouleversements de notre histoire, de ses évolutions, de ses retournements [...]
« La Révolution ! Eh oui : si on ne doit pas y réduire son histoire, on ne peut faire que le nom de Savenay ne soit attaché à l’un des moments les moins glorieux de notre histoire, la guerre de Vendée, et à l’un de ses épisodes les plus sanglants, la bataille qui vit en 1793 l’anéantissement de l’armée catholique et royale [...]
« Ce sont là des fils dénudés de notre histoire qui nous communiquent encore leur secousse électrique. Il importe cependant d’inscrire l’histoire de Savenay dans une perspective plus longue, et relativement apaisée : la restauration du couvent des Cordeliers en a été l’occasion pour un groupe d’historiens et d’érudits locaux sous la responsabilité de Jean-Yves Martin. Leur travail parvient à arracher la ville à cette unique référence [...]
« Mais le temps a passé : abandonné depuis plus de trente ans, dégradé, vitres cassées et fenêtres murées, le couvent des Cordeliers était voué à une totale disparition... s’il n’y avait eu l’initiative courageuse de la municipalité, et le travail de chercheurs dont on peut saluer le résultat, affirmation de continuité historique, exemple de cette grande vitalité républicaine partout présente dans nos territoires.
 »

Danièle Sallenave
de l’Académie française

L’ouvrage

Environ 180 pages, prix 10 à 12 € selon la pagination finale, 8 chapitres chronologiques, une quinzaine d’encadrés zoomant sur une date, de nombreuses illustrations (photos, fac-similés, estampes, cartes et plans...), la plupart inédites. Parution prévue au second trimestre 2019, à la veille de la commémoration des 600 ans du couvent des Cordeliers.

Nous avons certes largement bénéficié des travaux et ouvrages précédents des historiens locaux : François Ledoux (1875), Camille Hussenot-Plaisance (2001) et Jacques Javayon (2008). Nous nous efforçons de rendre compte le plus fidèlement possible dans notre ouvrage de la grande qualité de leurs propres recherches et publications. Mais, au fil de ses 8 chapitres il comprend quatre volets successifs largement inédits qui revisite le sujet selon quatre volets successifs :

  • archéologique : en l’absence quasi totale d’archives, toute la longue période pré-révolutionnaire est l’objet d’une approche archéologique comparative, issue des travaux de l’INRAP en 2017, qui permet de bien mettre en évidence les caractéristiques propres de l’ancien couvent.
  • mémoriel : sa mémoire est largement inscrite dans les tensions consécutives à la période révolutionnaire, aux doubles traumatismes de l’année 1793, insurrection de mars et bataille de Savenay en décembre. Au choc initial de la Révolution contre l’Église, succède le conflit durable entre montée républicaine et regret de l’ancien régime monarchique et catholique.
  • historique  : à la lumière de la place du couvent dans l’histoire locale, l’ouvrage revisite ensuite les apports respectifs des érudits locaux et des historiens.
  • patrimonial  : ne pouvant écarter les toutes dernières décennies de ces 600 ans, l’histoire immédiate des débats récents, parfois vifs, autour de la réhabilitation municipale de ce patrimoine conclut l’ouvrage.

Dans la même rubrique