Actualités

Climat ? "Le vrai, le faux et l’incertain"

par Jean-Claude Pont

Vendredi 10 août 2018, par Jean-Yves Martin // Apocalypse No !

Tout ce qu’il faut savoir du climat est-il acquis, de manière sûre et définitive ? Certains le pensent. C’est fort de cette certitude qu’ils tentent des prédictions climatiques jusqu’à cent ans. Or aucun scientifique ne devrait sérieusement prétendre réaliser une telle prouesse. D’abord à cause du peu de recul dont nous disposons sur les variations climatiques et les multiples éléments qui les influencent, masses d’aire, circulation atmosphérique, cycles solaires... Ensuite à cause de la complexité même de l’objet. Le climat montre de grandes tendances répétitives selon des cycles (les saisons, El Nino, les glaciations par exemple), avec, au final, une organisation chaotique qui multiplie les interactions imprévisibles à plus long terme, sauf à confondre totalement météo et climat.

Lire la suite »

« Suburban Planet » : l’extension du domaine de l’urbain aux périphéries

Un livre de Roger Keil *

Mardi 7 août 2018, par Jean-Yves Martin // Henri Lefebvre

Notre siècle urbain se manifeste dans les périphéries. Alors que la vague massive de la présente urbanisation se réfère souvent à la « révolution urbaine » (Lefebvre, 1970), la majeure partie de son extraordinaire croissance actuelle dans le monde entier se produit désormais en marge des villes, dans leurs diverses périphéries.

Lire la suite »

Faire droit à Lefebvre du Brésil rural au périurbain nantais

Communication au colloque Droit à Lefebvre de Caen (Mai 2018)

Samedi 30 juin 2018, par Jean-Yves Martin // Henri Lefebvre

On trouvera ci-dessous le texte écrit intégral de ma communication au colloque Droit à Lefebvre de Caen. Où il est question du Brésil rural des Paysans Sans Terre, du périurbain nantais, et de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes.

Lire la suite »

Éloge tardif de la ZAD à travers ses idéologies

Dans l’urgence et d’assez loin

Mercredi 20 juin 2018, par Jean-Yves Martin // Territoires

Ce livre de circonstance entend nous éclairer, sans recul, sur « ce que nous devons à la ZAD » (sous-titre). Dans un bel élan d’enthousiasme, David Graeber, préfacier, claironne d’emblée que « nous sommes déjà des communistes lorsque nous travaillons sur un projet commun, nous sommes déjà des anarchistes lorsque nous trouvons des solutions aux problèmes sans le recours aux avocats ou à la police, nous sommes tous des révolutionnaires lorsque nous créons quelque chose de véritablement nouveau » (p.13). Et d’affirmer, « il me paraît évident que d’ici cinquante ans, le capitalisme tel qu’on le connaît aujourd’hui, et même le capitalisme sous quelque forme que ce soit, n’existera plus. » (p.13). Mais la suite du livre modère pour le moins ce propos, en dévoilant peu à peu différences et divergences d’approche d’une évidente diversité de contributeurs.trices.

Lire la suite »

Bref debriefing du colloque Droit à Lefebvre UCN 29-31 mai 2018

De nouvelles recherches font plein Droit à Henri Lefebvre

Samedi 2 juin 2018, par Jean-Yves Martin // Henri Lefebvre

Ce colloque international du 29 au 31 mai 2018 à la MRSH de l’Université de Caen, portait certes principalement la marque de la coopération déjà engagée entre l’UCN et l’UNAM, avec une majorité de Français et de Mexicains présent(e)s, mais comptait également des participations et des communications canadienne, uruguayenne, et italienne.

Lire la suite »

Le Droit à Lefebvre, colloque international

29-31 mai 2018 @MRSH - Université de Caen

Mercredi 11 avril 2018 // Henri Lefebvre

En France, l’œuvre d’Henri Lefebvre n’a pas eu le plus grand des succès, contrairement au continent Américain où ses travaux ont fortement résonnés. Henri Lefebvre est aussi considéré comme un personnage influent de mai 1968 pour avoir promu l’autonomisation de ses étudiants au sien de la très hiérarchisée université de l’époque, et aussi pour avoir démontré les excès de la mondialisation capitaliste et de l’urbanisation. A 50 ans de ces révoltes étudiantes et de la publication du livre Le Droit à La Ville, par cet appel à colloque international et pluridisciplinaire, nous travaillerons donc à l’actualisation de la pensée lefebvrienne pour célébrer une œuvre à la croisée de la philosophie, de la géographie et de la sociologie, attachée à révéler les possibles déjà-là de l’émancipation ainsi qu’à l’analyse du capitalisme contemporain. Nous questionnerons la validité et l’actualité des outils conceptuels, méthodologiques et analytiques que l’auteur a légués dans la continuité des travaux amorcés à l’UNAM (Mexico) en 2016.

Lire la suite »

Revue : La somme et le reste n°28 février 2018

Etudes lefebvriennes / réseau mondial

Jeudi 15 février 2018, par Jean-Yves Martin // Henri Lefebvre

Présentation, par Armand Ajzenberg,et Sylvain Sangla. « Ce nouveau numéro de La somme et le reste est consacré à l’espace et à l’urbain, avec essentiellement des textes provenant de nos amis lefebvriens brésiliens (ce qui confirme la vitalité des études lefebvriennes dans ce pays notamment à São Paulo). Leurs auteurs mobilisent bien sûr les écrits lefebvriens sur la ville et l’espace mais aussi des textes comme Le manifeste différentialiste (qui mériterait une réédition à l’instar des autres ouvrages publiés chez Gallimard) ou Une pensée devenue monde, montrant ainsi l’interdépendance des concepts et des théories lefebvriens dans une œuvre dialectique dont on doit retrouver les mouvements d’ensemble sous peine d’en briser la cohérence et d’en réduire la portée. Un grand merci à Jean-Yves Martin pour sa relecture attentive des textes. Armand Ajzenberg passant le relais, après de méritoires années de travail lefebvrien, veuillez dorénavant, si vous souhaitez proposer des textes pour le prochain numéro de notre revue, contacter Sylvain Sangla. »

Lire la suite »

Henri Lefebvre et la centralité

Dimanche 17 décembre 2017, par Jean-Yves Martin // Henri Lefebvre

Dans ses ouvrages successifs sur la ville et l’espace, de 1968 à 1974 - au-delà du "Droit à la ville" et jusqu’à la Production de l’espace - Henri Lefebvre est conduit progressivement à préciser et enrichir ses conceptions : sur la forme urbaine, la centralité, les centres décisionnels (de richesses, d’information, de savoir et de pouvoir), la polycentralité, ses obstacles et la crise de l’espace différentiel, et les réponses de la classe hégémonique, de "l’élite" et des classes moyennes ralliées.

Lire la suite »